Rencontre publique avec le musicien Mattieu Delaunay: jeudi 13 juillet à 11h

Ce jeudi, Au bout du plongeoir propose une ouverture publique de fin de résidence du musicien Mattieu Delaunay autour de son projet de création SILENCE:


Mattieu Delaunay
avec Romain Desjonquères (compositeur - violoncelliste) et Antoine Cauche (Luthier)
« SILENCE », Spectacle musical pour des machines sonores et un musicien

Ouverture publique le 13 juillet à 11h
Au Domaine de Tizé
Entrée libre


Au croisement de l'installation plastique, du dispositif sonore, de la musique électro-acoustique et du concert, la création (en cours) SILENCE prend la direction d'une idée : le silence.
Capter ces instants de vie, ces bruits, ces paysages, ces moments que nous nommons silence.

Ce jeudi est l'opportunité de découvrir le dispositif créé pour ce spectacle en devenir, de voir de plus près les instruments imaginés pour cette création. C'est un moment d'échange en toute simplicité avec l'équipe artistique.


Plus d'info sur la cie Atelier de papier:
http://atelierdepapier.blogspot.com

Ouverture publique danse : vendredi 14 juillet à 11h

Ce vendredi, Au bout du plongeoir propose une ouverture publique de fin de résidence du chorégraphe Pierre-Benjamin NANTEL

Cette proposition s'inscrit dans une collaboration d'Au bout du plongeoir avec le centre chorégraphique de Montpellier et la formation danse exerce:

PIERRE-BENJAMIN NANTEL,
avec Octave Courtin et Marylise Navarro
« PARRHESIA », duo dansé avec OCTAVE COURTIN

RESIDENCE du 3 au 15 juillet 2017
Ouverture publique le 14 juillet à 11H
Au Domaine de Tizé
Entrée libre



PARRHESIA prend la forme d'une performance acoustique et corporelle où les espaces et les sensations évoluent au fur et à mesure des rapports qui sont mis en jeu entre les performeurs, le dispositif et le public.
Cette performance est un duo mettant en scène la rencontre d’un danseur et d’un artiste sonore dans une quête d’écho et d’écoute des corps.


Le parrhésiaste est celui qui prend le risque de mettre en jeu sa relation à l’autre et par là même à sa propre existence. La Parrhésia peut se définir par un pacte entre celui qui prend le risque de dire la vérité et celui qui accepte de la recevoir. M. Foucault

Cette collaboration a débuté en octobre 2016. Elle est soutenue par ICI-CCN de Montpellier/Master exerce, l’Atelline lieu d’activation art et espace public et Au bout du plongeoir.


Légende photo: PARRHESIA, photo E.Deroost

Chorégraphie et performance : Pierre-Benjamin Nantel
Création sonore, scénographie et performance : Octave Courtin
Dramaturgie et édition d’art: Marylise Navarro

Bar art-science ce vendredi 30 à 18h30 à Tizé!

Dans le cadre de la soirée "LUNCH BOX PARTY" co-organisée avec l'association Tout Atout le vendredi 30 juin au Domaine de Tizé, un bar "art-science" est proposé à 18h30 autour de la question "Faut-il toujours être éclairé ?".

Initié par l'Université de Rennes 1 et Au bout du plongeoir, ce premier bar "art-science" se déroulera autour des invités suivants : Sylvain Descazot (designer), David Moizan (responsable du Schéma directeur de l'aménagement lumière de Rennes Ville et Métropole) , Jérôme Thiébaut (responsable de l'association Tout Atout), les universitaires Jean-Christophe Sangleboeuf (directeur de l'Institut de physique de Rennes) et Jacqueline Lagrée (professeure de philosophie) de l'Université Rennes 1.

Nous vous convions autour d'un verre à cette séance de "remue-méninges" mêlant interrogation des artistes, des scientifiques et autres chercheurs, et bien sûr du public !

Un week-end à Tizé! du 24 au 30 septembre 2016



Le programme ICI

Le programme des rencontres autour du SEA / Site expérimental d'architectures et de la fabrique de la ville : ICI

JOURNEES NATIONALES DE L'ARCHITECTURE

LE SEA - SITE EXPERIMENTAL D'ARCHITECTURES

A l'occasion de la première édition des Journées nationales de l'architecture, soutenues par le Ministère de la culture et de la communication, l’association Au bout du plongeoir, ouvre les portes du Domaine de Tizé, fabrique d'art et site expérimental d'architectures.

Implantée depuis 10 ans sur le Domaine de Tizé, une friche agricole ancienne de plus de 7 siècles, Au bout du plongeoir met en place en partenariat avec Rennes Métropole, gestionnaire du site, et l’ensemble de ses partenaires publics, le SEA – Site Expérimental d’Architectures.

Le SEA a pour vocation de transformer le Domaine et son Manoir en concordance avec la vie artistique et culturelle qui s’y développe tout en questionnant les grands enjeux de l’architecture et de l’aménagement aujourd’hui. Des expérimentations se mènent ainsi au Domaine de Tizé que nous vous proposons de découvrir ou redécouvrir :

- transformation du Manoir du 14è siècle par l’architecte Charles Motte avec le concours du charpentier Jean-Yves Riaux, - collaboration d’un architecte, Mickaël Tanguy, et d’un auteur, Alexandre Koutchevsky, autour de l'édification d’un mur en terre,
- signalétique collaborative, éphémère et poétique sur le Domaine avec les graphistes de L’Atelier du Bourg,
- création de vitraux pour l’étable avec un groupe de jeunes accompagnés par Tout Atout, ….

Vendredi 14 octobre
De 14h à 18h
Au Domaine de Tizé
Entrée libre et gratuite



Plus d'information sur le SEA – Site Expérimental d’Architectures dans l'onglet ci-contre.

Langage sensoriel / Stage - formation

Un théâtre d’expérience / Stage de langage sensoriel
organisé par l'association Au bout du plongeoir

Vendredi 14 / Samedi 15 / Dimanche 16 octobre 2016
Domaine de Tizé - Thorigné-fouillard (35235
)

Les horaires :
Vendredi 14 : 19h00 22h00 /
Samedi 15 : 10h00 – 17h00 /
Dimanche 16 : 10h00 - 17h00
# ouverture publique le dimanche 16 à 16h00

Stage de langage sensoriel avec Benoit Gasnier (metteur en scène et scénographe), Julie Seiller (comédienne et chanteuse), Jean Marie Oriot (Artiste performeur, scénographe)

En lien avec la nouvelle création de Julie Seiller et Benoit Gasnier (cie à l’envers) La république des rêves – librement adapté de la nouvelle éponyme de Bruno Schulz, , les trois artistes proposent de travailler sur la thématique de la construction collective.

La république se fonde sur le bien commun, peut-on imaginer une république dont le bien commun est le rêve, la poésie ? Si chacun prend part à ce bien commun, comment mettre en place l'édifice et comment le protéger ? Sur quelles ruines de quelles fantaisies pouvons-nous nous appuyer ?


à l'envers

à l'envers travaille depuis 1998 au développement d'un théâtre d’expérience, un théâtre sensoriel.
Privilégiant les dramaturgies non textuelles, les créations sont des expérimentations du temps, de l'espace, des sens et de la relation.
Benoit Gasnier et Julie Seiller explorent ce qui relève de la poétique des sens et leur recherche s'attache à étudier la relation entre les langages sensoriels, ceux de la mémoire du corps, et la création théâtrale.
Au cœur de l'interrogation se pose la question de la place du spectateur dans l'espace théâtral.
à l'envers a le désir profond de placer le spectateur au cœur d'univers scénographiés qui deviennent des parcours basés sur l’expérience sensible du spectateur. Guidé par les artistes, le spectateur se raconte sa propre histoire et participe pleinement au spectacle notamment par la mise en jeu totale de ses sens toucher, goût, odorat et ouïe.

Le langage sensoriel puise son inspiration dans la mémoire collective et intime. Les sens sont des outils pour aller puiser dans l’inconscient et ainsi créer. La poétique de l’espace, du corps sont les axes principaux de ce travail.
La relation à l’autre ( le spectateur ) est fondamentale, puisque c’est ce rapport qui créé l’expérience théâtrale.
Ce théâtre se fabrique dans la rencontre intime avec le spectateur, c’est pourquoi nous ouvrirons le travail en fin de stage au public, afin d’expérimenter cette rencontre.

Coût du stage : Tarif plein 90 € / Tarif réduit (étudiant et demandeur d’emploi) 75 €
Informations : Benoit Gasnier 06 09 10 34 89 # Julie Seiller 06.89.88.50.88
Inscriptions : Au bout du plongeoir 02 99 83 09 81 / 06 77 59 46 40 / plateforme@auboutduplongeoir.fr

action ! Alice Gautier Mercredi 20 juillet 2016 à 18h30

OUVERTURE PUBLIQUE - AU BOUT DU PLONGEOIR

action ! est un projet en cours, une performance qui s’invente dans la rencontre du cinéma, de la danse et du théâtre.
Comment projeter un imaginaire cinématographique sur un plateau ?
Comment y inviter un corps de cinéma ?




action ! est une performance qui se saisie d’images existantes. Ces images sont sélectionnées, avec un soin et une logique qui parfois nous échappe, celle de la mémoire.

Pour cette performance, Alice Gautier crée un dispositif avec ses outils et son regard de plasticienne-vidéaste, en dialogue avec la chorégraphe Daphné Achermann, l’artiste chorégraphique Lucie Collardeau et le comédien Maxime Bonnin.

action !
Conception : Alice Gautier
Assistante à la mise en scène : Daphné Achermann
Interprétation : Lucie Collardeau et Maxime Bonnin
Durée : 40 ‘
Production : LOUMA
Avec le soutien d'Au bout du Plongeoir et Honolulu

RADEAU UTOPIQUE : L'aventure se poursuit

Le temps d'un week-end, Au bout du plongeoir (site d’expérimentation artistique et architectural) a accueilli l'Ecole Parallèle Imaginaire et s'est transformé en Manufacture de Radeaux. Les radeaux, construits avec l'aide de nombreux bricoleurs et bricoleuses venus prêter main forte à Tizé ce week-end du 25-26, sont prêts à être assemblés avant la mise à l'eau.

L'aventure se poursuit donc sur les berges du canal Saint-Martin dans le cadre des Tombées de la nuit samedi 2 et dimanche 3 juillet.




Plus d'informations :

www.radeau-utopique.com
https://radeau-utopique.com/la-fabrique-des-radeaux-2/

Retour en images sur:
https://www.facebook.com/auboutduplongeoir

Anna Gaïotti, chorégraphe et performeuse, jeudi 16 juin à 18h30

Dans le cadre de la coopération Rennes-Nantes, Au bout du plongeoir et Honolulu (lieu d'expérimentation pour la danse à Nantes) s'associent pour soutenir la prochaine création d'Anna Gaïotti.

Cette chorégraphe et performeuse est ainsi en résidence de recherche et d'écriture du 9 au 17 juin au Domaine de Tizé puis cet automne à Honolulu. Elle travaille sur son prochain spectacle "Plus de Muse Mais un Troupeau de Muets" qui sera présenté au festival Les Inaccoutumés 2016 à la Ménagerie de Verre, Paris.




Une présentation publique de cette création en cours est proposée :


Jeudi 16 juin à 18h30
Au Domaine de Tizé


Extrait d'une note d'intention d'Anna Gaïotti:

Après plusieurs jours en résidence, je me présente au public. Je partage ma création par bribe, et j’ouvre le dialogue des regards superposés, avec le désir de débrider mon autorité sur mon travail.

Plus de Muse Mais un Troupeau de Muets relève de cette voix qui mute sur le terrain charnel, mais n’élève pas le ton. L’androgyne est une figure qui n’accepte pas, ou plus, l’empreinte genrée binaire sur le monde. Elle est ambiguë dans son ambivalence, et ce geste, cette posture, la dégorge d’une voix, d’une prise de parole claire. L’androgyne est un corps, bâti dans les histoires ; et c’est aussi un regard-vecteur qui se charge et se décharge des multiples paysages qui nous portent et nous ensevelissent : ceux qui existaient et existent dans leur dévastation, et ceux qui n’existent pas (encore) et sont des projections postérieures extrahumaines.

Les mots vibrent mais ne sont pas prononcés. Ce travail résonne puissamment pour moi, chorégraphe et poète, car je fais et je fantasme par l’écriture. Ma présentation ouvre la scène au public, que je convoque à une discussion active sur comment le corps, son image et la déviance de son image par le geste, peut être un lien activiste capable de transcender la parole.


Plus d'info sur le travail d'Anna Gaïotti :
http://cargocollective.com/annagaiotti/PLUS-DE-MUSE-MAIS-UN-TROUPEAU-DE-MUETS

Chantiers d'artistes le 30 juin : Irina Teodorescu et "Fait Main #3"

Jeudi 30 juin, vous pouvez découvrir deux nouvelles propositions artistiques à l'issue de chantiers d'expérimentation et de fabrication au Domaine de Tizé :


Irina Teodorescu, écrivaine, auteure de nouvelles et de romans dont La malédiction du bandit moustachu, propose une lecture de son nouvel écrit théâtral, "W", un texte en cours d'écriture et lu, pour l'occasion, par les comédiens Thomas Collet, David Bourthourault, Yann Sylvère Le Gall:

Jeudi 30 juin à 15h et à 18h
Au Domaine de Tizé, entrée libre et gratuite







"Fait Main #3" est un projet porté par l'association Tout Atout qui a proposé à des jeunes en insertion professionnelle de répondre à la commande de 5 vitraux en partenariat avec Au bout du plongeoir. Ce parcours a donné naissance à une collaboration inédite entre Marine Bouilloud, plasticienne, l'atelier communautaire Pelleteurs de nuages et Alexis Ferron, vitrailliste, qui ont accompagné les jeunes dans la conception et la réalisation de 3m2 de vitraux créés pour l'étable du manoir de Tizé.

Inauguration des vitraux et rencontre avec les jeunes, les artistes et l'équipe de Tout Atout
Jeudi 30 juin, à 19h
Au Domaine de Tizé, entrée libre et gratuite



Reportage TV Rennes, le 13/06:

Fait Main #3 - Reportage TV Rennes - 13/06/2016 from toutatout on Vimeo.



A la Une : les prochains rendez-vous publics à Tizé

En cliquant "ICI", vous trouverez les dernières actualités et rendez-vous publics à venir à Tizé.



Affiche / graphisme : Lieux communs

Assemblée générale 2016... peu ordinaire




Que vous soyez adhérent ou pas encore, nous vous invitions à notre Assemblée générale 2016 peu ordinaire !

Ce moment est une belle occasion d'être informé sur les orientations de l'association, d’échanger sur ce qui se fait Au bout du plongeoir et sur la façon dont chacun peut en être acteur ou moteur selon ses motivations et centres d’intérêts.

Les rapports de l'année 2015 (moral, activité, financier) et l'élection des nouveaux administrateurs de l'association s'articuleront avec des gestes artistiques et contributifs.

Sont proposés plusieurs projets ce vendredi 13 mai :

- une expérimentation avec l'architecte Mickaël Tanguy et l'auteur/metteur en scène Alexandre Koutchevsky autour du mur "Terre en pression"
- l'élévation du "totem Au bout du plongeoir" créé par un duo de plasticiens, Erick Deroost et Magda Mrowieck, adhérents de l'association
- un travail théâtral mené ce printemps avec Christian Mazzuchini en collaboration avec l'hôpital Guillaume Régnier
- un espace consacré aux "traces" d'Au bout du plongeoir réalisé par François Possémé...

Vous pouvez aussi nous rejoindre en cours de soirée au resto-champêtre imaginé par les bénévoles d'"Au bout de la fourchette!" et "Au bout du comptoir!" ou encore au fameux « Bal Boum Bar! ».

Notre "Assemblée Générale... peu ordinaire !" est une soirée ouverte à tous et vraiment pour tous.

Des nouvelles de nos activités durant ces mois d'hiver

Comme chaque année, le Domaine de Tizé sommeille durant les mois d’hiver. Pour autant l’activité d’Au bout du plongeoir se déploie de manière très éveillée dans le cadre de son « nomadisme hivernal ». Ainsi de nombreuses collaborations se concrétisent avec des partenaires dont beaucoup ont accueilli l'équipe au cours de ces derniers mois :

- Le lycée Ozanam (Cesson-Sévigné) : le collectif de designers Urbagone poursuit son travail avec des élèves de 1ère de la filière bois autour d’une réflexion et d’une production liées aux aménagements extérieurs du lycée au cours d’un atelier prévu sur deux années consécutives avec le même g roupe d’élèves.

- Le Festival Manimagine (Thorigné-Fouillard) a accueilli en février dernier le marionnettiste Arnaud Delicata dans le cadre d’un temps de recherche organisé par Au bout du plongeoir et ponctué d’une rencontre-apéro.

- Les Archives Départementales d’Ille et Vilaine questionnent les processus d’archivages dans le spectacle vivant en nous invitant cette année à déployer le projet « Traces vivantes » dirigé par les artistes François Possémé et Benoit Gasnier, en complicité avec la chorégraphe Anne Lenglet et le metteur en scène Jean Beaucé.

- Le CSTC (Centre Socio Thérapeutique et Culturel de l’hôpital Guillaume Régnier / Rennes) : dans le cadre de la convention « Partenage » établie avec Au bout du plongeoir, plusieurs créateurs vont développer des projets avec des patients et soignants : Julie Seiller (marche et chant), Anne Lenglet (danse), Christian Mazzuchini (théâtre), Mickaël Tanguy (architecte).

- Les Fabriques, laboratoire(s) artistique(s) (Nantes) : une nouvelle coopération devrait permettre, à partir de ce printemps, d’accueillir et soutenir 6 projets d’artistes qui seront présentés lors de rencontres publiques à l’issue de chaque session de travail.

- L'association Tout Atout (Rennes) : une expérimentation architecturale en cours d’étude sur l’étable de Tizé, conduite par l’artisan vitrailliste Alexis Ferron en complicité avec la plasticienne Marine Bouilloud, verra le jour au printemps avec des jeunes en réinsertion professionnelle dans le cadre du projet « Fait main #3 ».

- Le CDAS (Centre Départemental d’Action Sociale) de Rennes-Centre a initié un projet dans le cadre de la « Semaine de la Santé Mentale » avec d’autres partenaires (Lycée Zola, Lycée St Martin, Hôpital Guillaume Régnier). Invité à cette occasion, Dominique Chrétien a impulsé des expériences de repos dans ces différents établissements et créé un GR avec des habitants du quartier présentés lors d’une rencontre publique.

- L’Aire Libre (St Jacques de la lande) : Une nouvelle collaboration s’est mise en place autour de l’accompagnement d’un projet artistique naissant. C’est le cas cette année avec la chorégraphe Stéphanie Chêne et son délicat projet « Au galop ».

- Le Centre d’Art Relationnel (Rennes) poursuit son « cheminement » avec Au bout du plongeoir, en particulier dans le cadre du projet « Bivouac » mis en œuvre par l’artiste Julie Seiller offrant aux marcheurs qui le souhaitent un regard poétique entre le quartier de Maurepas (Rennes) et le Domaine de Tizé, sur le territoire de Via Silva.

D’autres "explorations" sont en cours d’élaboration, avec la Station biologique de l’Université de Rennes 1 (Paimpont) à l’occasion notamment de la Fête des sciences ou encore avec l’ANPU (Agence Nationale de Psychanalyse Urbaine) avec laquelle se prépare l’organisation d’une rencontre publique inter-mondiale de l’expérimentation architecturale !



Crédit photographique : Yannick Deschamps

Et puis, les activités des bénévoles de l’association se poursuivent : le groupe « Au bout de la fourchette » chargé de proposer une restauration lors des rencontres publiques s’est réuni pour réfléchir à ses prochaines recherches culinaires (vous êtes les bienvenus si vous souhaitez rejoindre ce groupe), les différents Clubs (ateliers de réflexions internes à l’association) poursuivent leurs travaux ouverts à tous les adhérents de l’association, et les membres du Conseil d’Administration ont, entres autres réflexions, commencé à préparer la prochaine Assemblée Générale « peu ordinaire » de l’association qui aura lieu le vendredi 13 mai à partir de 19h (prenez date !).

Enfin, malgré les températures fraiches de ce printemps, le site de Tizé connait des transformations, grâce à l’activité du SEA / Site Expérimental d’Architectures qui permet actuellement à l’architecte Charles Motte de mener une expérimentation autour de la lumière. Des transformations sont à l’œuvre dans le manoir du XIVè : des surprises vous attendent lors de votre prochaine venue à Tizé et des visites-guidées seront organisées ces prochains mois !

Journées nationales de la santé mentale

Au bout du plongeoir s'associe aux 65è journées nationales de la cohésion sociale et de la santé mentale. Celles-ci ont lieu les 26 et 27 septembre 2016 au Triangle à Rennes. Elles s'adressent aux professionnels de la santé dans leur grande diversité. Des moments spécifiques sont également ouverts à tout citoyen intéressé, le lundi 26 septembre à 17h avec une tribune libre et une présentation théâtrale "Dingo, Dingue" de Christian MAZZUCHINI.

Le programme complet ICI
La fiche d'inscription ICI

coopération Rennes-Nantes : Juste avant la nuit / création de Jean Le Peltier / Théâtre de poche, Hédé

Dans le cadre de la coopération avec les Fabriques de la Ville de Nantes, Au bout du plongeoir a accueilli pour une session de recherche et de création Jean Peltier et son équipe pour son projet "Juste avant la nuit".

Cette création, qui a également le soutien de l'Aire Libre, est présentée au Théâtre de poche, à Hédé, vendredi 29 et samedi 30 janvier.




Une rencontre est également organisée : la Pause Théâtre qui a lieu à la salle ÉRÈVE à l’université de Rennes 2 à Villejean, le mercredi 27 janvier de 12h30 à 13h30. L’équipe vient présenter sa démarche de création dans le cadre de ces rencontres autour de la thématique Nouvelles écritures et interdisciplinarité.